Le Cube

L'expérience d'un espace majestueux préservé

Le Cube 1 / 8 informations

Projet
Le Cube, Centre international de recherche et de création en théâtre pour l'enfance et la jeunesse
Année
en cours
Lieu
Montréal
En consortium avec
Nadeau Nadeau Blondin architectes
Prix
Lauréat du concours d’architecture pluridisciplinaire

L’expérience d’un espace majestueux préservé
Les murs de pierre grise et la toiture à deux versants de l’église Saints-Brigide protègent un espace désacralisé majestueux. La verticalité, la sensation de grandeur, la qualité de la lumière filtrée et la peau ornée de la voûte de la nef centrale, demandent à être préservées dans leur intégrité. Malgré un programme chargé et une occupation partielle du bâtiment, notre proposition permet de conserver les facettes multiples de l’expérience fondamentale du lieu dans une partie de l’espace. Pour transformer l’ancien lieu de culte en un centre contemporain de création théâtrale, tout en reconnaissant et en mettant en valeur l’architecture existante, nous proposons, d’une part, d’intervenir plus intensivement dans une des moitiés du bâtiment, pour libérer et laisser telle quelle le plus possible l’autre moitié. D’autre part, au moyen de deux plans de symétrie qui réfléchissent transversalement et longitudinalement l’espace à deux endroits précis, l’expérience de grandeur et de luminosité du lieu est conservée, par une illusion de recomposition partielle de l’espace.

Lorsqu’on pénètre à l’intérieur du bâtiment, on peut admirer la nef centrale, laissée ouverte sur toute sa hauteur dans la première baie, du plancher jusqu’à sa voûte ornée. Au moyen d’un plan réfléchissant positionné sur l’axe de symétrie longitudinal, l’entièreté de l’espace dans cette tranche est reconstituée par réflexion : la verticalité du lieu persiste. Un escalier hélicoïdal se déploie dans ce vide, articulant les différents espaces du programme, accentuant la splendeur et en la rendant expérimentable au quotidien. Le bas-côté dans cette même moitié, tronqué par la séparation de l’église en deux de l’avant à l’arrière, est reconstitué dans toute sa longueur et sa hauteur par un autre plan réfléchissant installé transversalement sur l’axe des colonnes derrière la 4e travée. Dès l’entrée, on peut reconnaître l’ancien lieu dans toute sa verticalité et sa grandeur, bien que transformé, et appréhender d’un seul coup d’oeil les principaux espaces du nouveau centre.

Afin de rendre les espaces plus lumineux, les plâtres colorés et les boiseries des murs latéraux, des voûtes des bas-côtés et des colonnes, sont peints blanc, à l’exception des dorures ornementales. Quant à la voûte de la nef centrale, les plâtres sont réparés et les tableaux peints en grisaille conservés.

Les studios de création « au coeur de l’action »
Les deux studios de création et la salle multifonctionnelle occupent l’espace de la nef centrale sur différents niveaux dans un grand volume. Une peau de bois enrobe la nouvelle intervention et affirme la présence des studios au coeur du bâtiment dès qu’on y entre. On accède à la salle multifonctionnelle située au rez-de-chaussée depuis l’espace du Carrefour localisé dans le bas-côté droit. Les studios A et B sont tout en haut sous la voûte de la nef centrale au niveau 3 du grand volume.

Des lieux d’échange disséminés dans le bâtiment
Autour du volume de bois, des aires communes sont distribuées sur chaque niveau. Au rez-de-chaussée, le Carrefour, lieu d’échange et de rencontre du Cube, est installé dans l’enceinte du bas-côté droit, conservé tel quel sur quatre travées. Il joue son rôle de lieu de socialisation officiel, et profite de la lumière filtrée par les vitraux colorés des grandes fenêtres latérales. Ce lieu d’échange est adossé contre le nouveau volume central et la sonorité qui en émane est apaisée par le dispositif absorbant de la peau de bois créé à cet effet : un motif décoratif, rappelant les grilles de confessionnal, découpé dans la surface de bois laisse pénétrer le son jusqu’à une surface absorbante derrière.

En plus du Carrefour, nous proposons des espaces de socialisation secondaires greffés au dispositif de circulation verticale : en relation avec les espaces administratifs au niveau 2, et avec les studios A et B au niveau 3.

Des espaces administratifs ouverts et lumineux
Les espaces administratifs sont insérés dans le volume central au niveau 2. Ils occupent une tranche transparente et lumineuse qui intersecte le volume opaque de bois. Les bureaux fermés sont localisés au centre de ce nouveau plancher et les espaces ouverts sont distribués de part et d’autre plus près des ouvertures latérales.

Un front patrimonial restauré et un parvis activé
L’intervention proposée pour le front patrimonial est minimaliste et concerne principalement la modification du parvis. La transformation de l’église Ste-Brigide en un lieu dédié à la culture est l’occasion de redonner au parvis extérieur l’allure d’un lieu de socialisation invitant. Nous profitons de la nécessité de restaurer le parvis en désuétude, pour remplacer les garde-corps de part et d’autre du perron pour les mettre aux normes, et pour intégrer la signalisation du nouveau centre. Des plaques en acier inoxydable microbillé et perforées, encadrent le perron de l’église suivant une facture contemporaine et sobre. Les nouvelles constructions des garde-corps logent de grands bacs de plantation et des bancs au niveau intermédiaire du perron. Dans la partie centrale, des gradins de facture similaire sont déposés sur l’emmarchement restauré du parvis, invitant les passants à se les approprier.

Retour à la liste des projets